Raphaël Golosetti

Maître de conférences en archéologie de la Gaule romaine à l’université Paris Sorbonne

Docteur en archéologie protohistorique et romaine

Mail : raphael.golosettiatparis-sorbonne.fr

Thème de recherche post-doctorale :

« Cultes,  politogenèse et mémoire dans le monde gaulois »

Le projet souhaite observer plusieurs phénomènes rituels tournant autour de la relation entre les cultes et la politogenèse. Il s’agit de travailler sur la longue durée, de la fin du premier âge du Fer à la fin de la période augustéenne, notamment sur les cultes héroïques en introduisant une lecture mémorielle de l’espace et à partir d’une documentation variée : stèles, statues, exposition de crânes humains. Cette perception mémorielle par des populations de l’âge du Fer pourra être aussi soutenue par l’analyse de la récupération de monuments néolithiques ou de l’âge du Bronze au sein de sanctuaires mais aussi de nécropoles ou habitats laténiens. Nous souhaitons conduire notre réflexion jusqu’à la période augustéenne afin de comprendre les logiques d’implantation des sanctuaires gallo-romains sur d’anciens oppidums.

Nous reprenons à notre compte l’exigence théorique qui consiste à introduire dans le champ des hypothèses la perception antique de l’espace pour expliquer les phénomènes de localisation des lieux de culte. Parties de nos recherches dans le Sud-Est de la Gaule, il nous semble des plus stimulants de confronter nos hypothèses aux données de la Gaule centrale et septentrionale.

– Golosetti 2013 : GOLOSETTI (R.) – La mémoire dans le monde gaulois : approche contextuelle des statues et stèles à l’âge du Fer. Glux-en-Glenne/Bibracte, rapport du post-doctorat de l’Ecole Européenne de Protohistoire de Bibracte, UMR 6298 ArTeHiS CNRS-Université de Bourgogne, janvier 2013, vol. 1 (texte), 141 p., vol. 2 (tableaux, planches et figures).

Travaux actuels complémentaires :

Je participe à la fouille du sanctuaire d’Apollon Moritasgus à Alésia (Alise-Sainte-Reine, 21) sous la dir. de O. de Cazanove, en tant que responsable de la fouille de l’enclos gaulois.

Bibliographie :

Golosetti 2016 : GOLOSETTI (R.) – Archéologie d’un paysage religieux. Sanctuaires et cultes du Sud-Est de la Gaule (Ve s. av. J.-C. – IVe s. ap. J.-C.). Venosa, Osanna Ed., coll. archeologia nuova, 2016, 540 p.

Golosetti 2016 : GOLOSETTI (R.) – Les sanctuaires des grands cols alpins : entre appropriation de l’espace de marges et zone liminale. In : BESSON (C.), BLIN (O.), TRIBOULOT (B.) (dir.) – Franges urbaines, confins territoriaux. La Gaule dans l’Empire. Bordeaux, Ed. Ausonius / Aquitania, actes de colloque (Versailles, 29/02-3/03/2012), coll. Mémoires n° 41, 2016, pp. 529-548.

Golosetti 2015 : GOLOSETTI (R.) – Les sanctuaires et cultes des eaux dans le Sud-Est de la Gaule au second âge du Fer : une relecture critique. In : OLMER (F.), ROURE (R.) (dir.) – Les Gaulois au fil de l’eau. Bordeaux, Ed. Ausonius / Aquitania, actes du 37e Colloque international de l’A.F.E.A.F. (Montpellier, 8-11 mai 2013), coll. Mémoires n° 39, vol. 1, 2015, pp. 621-641.

Golosetti 2014a : GOLOSETTI (R.) – Sanctuaires et pratiques religieuses du IIIe au IVe s. apr. J.-C. dans le Sud-Est de la Gaule. Gallia, 71-1, 2014, pp. 165-186.

Golosetti 2014b : GOLOSETTI (R.) – Cultes et lieux de mémoire dans le Sud-Est de la Gaule: réflexions à partir des lieux de culte sur d’anciens oppida. In : CHARLES-LAFORGE (M.-O.) (dir.) – Les religions dans le monde romain. Cultes locaux et dieux romains en Gaule de la fin de la République au IIIè siècle après J.-C. : persistance ou interpretatio ? Arras, Artois Presses Université (APU), actes de la journée d’études à l’Université d’Artois (Arras, 20/03/2011), collection Histoire, 2014, pp. 31-59.

Golosetti 2014c : GOLOSETTI (R.) – Places of memory, hero cults and urbanization during the First Iron Age in Southeast Gaul. In : Fernández-Götz (M.), Wendling (H.), WINGER (K.) (Ed.) – Paths to Complexity: Centralisation and Urbanisation in Iron Age Europe. Oxford/Philadelphia, Oxbow Books, 2014, pp. 52-62.

Golosetti 2014d : GOLOSETTI (R.) – Deux lieux de culte de domaine foncier sous le regard croisé de l’archéologie, de la sculpture et de l’épigraphie : Saint-Vincent (Saint-Paul-Trois-Châteaux) et Beauvoir (Allan). In : AGUSTA-BOULAROT (S.), ROSSO (E.) (dir.) – Signa et tituli. Monuments et espaces de représentation en Gaule Méridionale. Paris/Aix-en-Provence, Ed. Errance/Centre Camille Jullian, 2014, actes de colloque international (Aix-en-Provence, 26-27/11/2009), BiAMA n° 18, pp. 220-239.

Golosetti 2011 : GOLOSETTI (R.) – Les stèles dans le Sud-Est de la Gaule : lieux de mémoire et cultes héroïques au premier âge du Fer. A.M., 34, 2011, pp. 145-161.

Golosetti 2009 : GOLOSETTI (R.) – Dépôts rituels de la Protohistoire récente en Gaule méditerranéenne : définition et questions méthodologiques. In : BONNARDIN (S.), HAMON (C.), LAUWERS (M.), QUILLIEC (B.) (dir.) – Du matériel au spirituel. Réalités archéologiques et historiques des « dépôts » de la Préhistoire à nos jours. Antibes, éd. APDCA, XXIXe rencontres internationales d’archéologie et d’histoire d’Antibes (16-18 octobre 2008), 2009, pp. 293-302.

Golosetti 2004 [2014] : GOLOSETTI (R.) – Les Alpes occidentales, géographie du sacré d’un espace marginal à l’époque romaine. In : BERNARD (V.), FAVORY (F.), FICHES (J.-L.) (dir.) – Silva et saltus en Gaule romaine : dynamique et gestion des forêts et des zones rurales marginales. Besançon, Presses Universitaires de Franche-Comté, actes du VIIe colloque AGER (Rennes, 27-28/10/2004), coll. Annales Littéraires de l’Université de Franche-Comté n° 936, Série « Environnement, sociétés et archéologie » n° 19, 2014, pp. 115-129.

Agusta-Boularot, Golosetti 2013 : AGUSTA-BOULAROT (S.), GOLOSETTI (R.), coll. Badie (A.) – Architecture antique entre âge du Fer et époque impériale en Provence. Les piliers du site de Château-Bas à Vernègues. Gallia, 70-2, 2013, pp. 1-24.

Agusta-Boularot, Golosetti, Isoardi 2010 : AGUSTA-BOULAROT (S.), GOLOSETTI (R.), ISOARDI (D.) – La déesse Dexiua du Castellar (Cadenet, 84). Confrontation des témoignages épigraphiques et des données archéologiques à l’occasion des premières fouilles. RAN, 43, 2010, pp. 109-126.

 

Parcours de recherche :

A la suite d’un cursus en histoire à l’université de Grenoble II puis en archéologie à l’université de Provence, le travail de thèse achevé a été la suite logique des travaux universitaires réalisés en maîtrise et en D.E.A. sur les sanctuaires dans les Alpes occidentales. Allocataire de recherche-moniteur 2004-2007 à l’université de Provence puis attaché temporaire d’enseignement et de recherche en 2007-2008, j’ai soutenu ma thèse sur la « Géographie du Sacré du Sud-Est de la Gaule, de la Protohistoire récente au Haut-Empire », sous la dir. de D. Garcia, le 30 novembre 2009. A nouveau ATER dans la même université en 2010-2011, je mène des activités de terrain et collabore à des programmes collectifs :

–         Responsable d’une opération archéologique sur l’habitat et le sanctuaire gallo-romain du col d’Adon, (Les Mujouls, 06) de juillet 2006 à août 2011.

–         Responsable de secteur sur l’oppidum de Constantine (sanctuaire et habitat) à Lançon-de-Provence (13) sous la dir. de F. Verdin (Ausonius, U.M.R. 5607, Pessac) de 2007 à 2010.

–         Responsable de l’étude des phénomènes symboliques protohistoriques et du sanctuaire gallo-romain sur l’oppidum du Castellar de Cadenet (84), opération sous la dir. de D. Isoardi (CCJ, U.M.R. 6573, Aix-en-Provence).

–         Responsable de secteur sur le site antique de Jebel Oust (Tunisie), sous la responsabilité de J. Scheid (professeur au Collège de France), A. Ben Abed (I.N.P., Tunisie), H. Broise (C.N.R.S., I.R.A.A., U.M.R. 6222) et C. Balmelle (directeur de recherche C.N.R.S., Centre H. Stern U.M.R. 8546 AOROC) en 2008 et 2009.

–         Responsable de secteur sur le sanctuaire gallo-romain d’Apollon Moritasgus à Alésia/Alise-Sainte-Reine, sous la responsabilité d’O. de Cazanove (professeur d’archéologie romaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), du 29 mai au 29 juin 2012.

–         Membre du P.C.R. « Riez et le territoire riezois : approches diachroniques » » sous la responsabilité de P. Borgard (CCJ, U.M.R. 6573).

–         Membre du G.D.R. « “JurAlp”: Dynamique holocène de l’environnement dans le Jura et les Alpes : du climat à l’homme » 2006-2009 sous la responsabilité de M. Desmet (EDYTEM – UMR 5204, Chambéry), de M. Magny (LCE -UMR 6565, Besançon) et F. Mocci, (CCJ – UMR 6573, Aix-en-Provence).

–         Membre du projet A.N.R. « jeunes chercheurs » PRISME (Pratiques Rituelles et Symboliques en Méditerranée nord-occidentale, VIIIe – Ier siècles avant notre ère) de 2009 à 2012 sous la responsabilité de R. Roure, maître de conférences à l’université Montpellier 3. http://prisme.hypotheses.org/

–         Membre co-fondateur du programme transversal de la M.M.S.H. USR 3125 « Lieux de culte : Rites, espaces et limites » (dir. Daniel Stökl Ben Ezra, directeur d’études à l’EPHE) et responsable du carnet de recherche http://lieuxdeculte.hypotheses.org/ du programme.

–         Membre du Programme Collectif de Recherche (P.C.R.) « Autour des Voconces » (2011-2013) sous la responsabilité de N. Rouzeau (S.R.A.-P.A.C.A.) et M. Bois (Archéodrôme).

–         Fondateur du Réseau de l’Ecole Européenne de Protohistoire de Bibracte à la demande de S. Verger, directeur d’études à l’EPHE et directeur de l’UMR 8546 AOROC, de J.-P. Guillaumet, directeur de Recherche CNRS et directeur de l’UMR 6298 ARTeHIS et de V. Guichard, directeur de Bibracte EPCC http://eepb.hypotheses.org/

Organisation d’évènements scientifiques :

–         organisation du colloque intitulé «  fonder (ou refonder) un lieu de culte la délimitation des espaces « sacrés » » les 9 et 10 novembre 2011 à la M.M.S.H. USR 3125 (Aix-en-Provence) dans le cadre du programme transversal « Lieux de culte : Rites, espaces et limites » en collaboration avec Emmanuelle Rosso, Maître de Conférences à l’Université de Provence, CCJ UMR 6573 et Daniel Stökl Ben Ezra, Directeur d’Études, EPHE-Sorbonne. http://lieuxdeculte.hypotheses.org/41

–         organisation des rencontres internationales intitulées « Effacer ou réécrire le passé à l’âge du Fer : entre iconoclastie, récupération de monuments et réoccupation de sites » les 10-11-12 octobre 2012 au Centre Archéologique Européen de Bibracte dans le cadre de L’école européenne de Protohistoire de Bibracte et avec le soutien de Bibracte EPCC, de l’École Pratique de Hautes Études (EPHE) et de l’Université de Bourgogne (UMR 6298 ARTeHIS). http://eepb.hypotheses.org/189

Mots-clefs : archéologie, histoire des religions, sanctuaire, Protohistoire, Haut-Empire, Gaule, géosymbole, lieu de mémoire

Raphaël Golosetti

Professeur contractuel Université de Lille 3

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *