Les témoins d’un autre temps. A propos de quelques vestiges anachroniques provenant de lieux de culte gaulois de La Tène moyenne

Thierry Lejars, CNRS, UMR 8546, ENS, Paris

Les témoins d’un autre temps. A propos de quelques vestiges anachroniques provenant de lieux de culte gaulois de La Tène moyenne

RESUME :   A la différence de nombreux sanctuaires méditerranéens pour lesquels il existe des témoignages littéraires et épigraphiques qui nous éclairent sur la nature et l’origine des offrandes, nous ne disposons pour l’étude des lieux de culte gaulois d’aucune source de ce genre. Les récits des auteurs antiques sont trop parcimonieux pour être véritablement utiles. L’archéologue ne peut compter que sur l’analyse des vestiges matériels que des conditions plus ou moins favorables ont permis de conserver la trace jusqu’à nos jours. Les études qui ont été consacrées à ce sujet sont déjà nombreuses. Elles ont tout d’abord permis de définir la nature des offrandes, de préciser leur chronologie et la fréquence des dépôts, d’établir les similitudes et les différences d’un site à l’autre afin de mieux saisir les caractères fondamentaux des pratiques religieuses et votives des Gaulois. Nous voudrions ici revenir sur la singularité de certains objets parmi les offrandes qui font figure d’exception ou de cas particuliers. Ces exemples encore peu nombreux, qui n’ont certainement pas reçu toute l’attention qu’ils méritent, sont les ultimes témoins d’une histoire méconnue.

Raphaël Golosetti

Professeur contractuel Université de Lille 3

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *